Votre vécu

Cette rubrique est destinée à recueillir vos témoignages sur la qualité. Si vous avez croisé la Qualité avec un grand Q dans votre parcours professionnel, racontez votre expérience en commentaire ci-dessous.

4 réflexions au sujet de « Votre vécu »

  1. Barlet

    Visite d un qualiticien dans une Ephad rencontre avec l idec et moi meme ( MEDEC)

    Dialogue avec le dit Qualiticien que nous voyons 3 fois par an et qui contrôle le taux de nos indicateurs qualité informatique

    Le qualiticien pourquoi ds votre ephad  le nombre d albumine prélevé est a 70 % ce mois ci?

    Réponse: vous savez quand le resident non prélevé va mourrir dans les 2 mois l albumine ne sert a rien , par ailleurs un taux de 100%  mensuel dans une  ephad constituent probablement une obstination déraisonnable.

    Remarque le cout  annuel des remboursements par la CPAM des albumines doit être pharaonique d une part 

     et d autre part  les recommandations de l HAS sur la dénutrition qui s adressent aux médecins et infirmières et non pas aux qualiticiens  datent de 2007 soit  il y 9 ans m apparaisse un peu obsolete .

    quant a leur mode d utilisation ( plans d actions !)

     

    Répondre
  2. je_reste_anonyme

    bonjour,

    je travaille dans un centre de recherche et mon activité se déroule dans le cadre d'une plateforme (le concept de plateforme a été créé afin de faire profiter au plus grand nombre l'achat d'équipements chers, ce qui me semble une très bonne idée). Pour obtenir des fonds le mieux est que la plateforme soit labellisée, et dans le domaine "biologie, agro, santé" cela est géré par le GIS (groupement d'intérêt scientifique) "Ibisa" https://www.ibisa.net/index.php. Ce GIS  "conseille la mise en place d'un management de la qualité inspiré par la norme ISO 9001. " (cependant cela n'a pas un caractère obligatoire, je viens de le découvrir ! , contrairement à ce qu'on nous a dit). Apparemment 81 plateformes sur 183 ont cette certification.

    Je vis la certification de ma plateforme comme une atteinte à ma dignité humaine. ça peut paraître excessif, mais c'est réellement cela que je ressens. Je ne supporte pas l'idée de réduire notre travail à des procédures, de générer des indicateurs que l'on peut manipuler à souhait et qui perdent tout intérêt. Je ne supporte pas non plus les audits, la présence d'une personne extérieure à mon équipe qui vient vérifier si je respecte les procédures, et dont la conclusion pourrait être qu'au final je ne fais pas bien mon travail, alors que cette personne n'a aucune idée du contenu de mon activité. Il y a tellement de choses à dire, et votre livre est très intéressant. Il m'a conforté dans l'idée qu'il est très difficile de lutter contre ce système. J'ai même remarqué qu'on travaillait moins bien qu'avant, par exemple en ne rédigeant plus de "fiches anomalie" car celles-ci engendrent une "action" et tout un tas de formulaires qui seront vérifiés ors de l'audit. On finit par ne plus rien remplir, alors qu'avant on notait tous les dysfonctionnement sur un cahier à spirale tout simplement. Je pourrais en parler des heures tellement ça me révolte. 

    merci à vous docteur Dupagne pour ce livre.

    Répondre
  3. Bonjour,

    Petit exemple de l'absence de sens des procédures-Qualité dans un restaurant d'entreprise. Nous avions la chance d'avoir des cuisiniers sur place pour préparer les repas. Les cuisiniers ont progressivement été obligés de consacrer de plus en plus de temps à répondre aux exigences-Qualité. Ils devaient remplir des tableaux de traçabilité des produits, des tableaux de prises de températures dans les frigos, à la sortie du four ou à l'assiette, ils prélevaient des échantillons de chaque plat à conserver pendant 24h, etc. N'ayant plus assez de temps pour cuisiner des produits frais, ils ont eu recours à des produits surgelés, voire à des plats surgelés. Voilà comment les procédures-Qualité ont enterré la bonne cuisine au profit de la cuisine industrielle, ce qui n'a pas manqué d'affecter le personnel...

    Répondre

Répondre à Dominique Dupagne Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *